Les moyens de paiements à l’international

Les moyens de paiements à l’international

Les entreprises tournées vers l’international ne doivent pas négliger le choix des moyens de règlements en place. Gatbizz en a fait une de ses spécialités dans ses conseils et vous les présente aujourd’hui.

 

Le virement bancaire est sûrement le plus connu et le plus utilisé dans les échanges internationaux. Ce mode de règlement, simple, peu coûteux et irrévocable, permet de transférer rapidement des fonds entre pays. Attention toutefois au risque de change si cette opération est réalisée en devise étrangère. 

Le crédit documentaire a pour intérêt de couvrir l’exportateur contre les risques de non-paiement en les reportant sur la banque de l’acheteur. Pour cela, l’acheteur demande à sa banque d’ouvrir un crédit documentaire et doit renseigner plusieurs éléments : pays de l’exportateur, validité du contrat, expiration du crédit, type de contrat choisi, nature de la marchandise, conditions techniques de l’emballage, lieu d’expédition et enfin les documents prouvant la réception de la marchandise. La banque de l’acheteur indique à celle de l’exportateur qu’un crédit est ouvert en faveur de son client. Enfin, la marchandise est expédiée, les documents de transport sont envoyés à la banque de l’acheteur et une fois vérification de la conformité des documents, les fonds sont versés à l’exportateur. Les démarches sont un peu longues, et le coût non négligeable mais ce mode de règlement est sécurisé et permet de bien encadrer financièrement vos transactions. Niveau sécurité on est au maximum, une solution idéale pour l’exportation/importation de marchandises en grande quantité. 

La lettre de crédit stand-by consiste quant à elle à garantir au fournisseur que la banque de l’importateur se substituera à lui s’il est défaillant. Une solution rassurante pour l’exportateur.

La caution de marché international est une garantie d’indemnisation pour l’acheteur. La banque de l’exportateur s’engage à rembourser un montant en pourcentage en fonction de la réalisation du marché (défaillance de prestation, paiement de l’acheteur). 

Enfin, les obligations entre le vendeur et l’acheteur lors d’une transaction commerciale internationale sont définies par les Incoterms. Ces règles précisent les obligations, la répartition des frais et les risques quant à la livraison des marchandises.

 

Aujourd’hui, d’autres moyens de paiement émergent, avec l’arrivée des paiements via le digital notamment avec la cryptomonnaie et la technologie Blockchain qui offrent une rapidité de transaction. Certains établissements bancaires commencent à proposer des alternatives en terme de moyens de paiement.

 

Alors avant de vous précipiter, prenez le temps de comparer, et faites appel à votre co-pilote Gatbizz ! 🙂